Accueil

La FQN est affiliée à la Fédération naturiste

internationale (FNI) et est l'organisme officiel de promotion du naturisme au Québec.



Le site de la FQN contient plusieurs documents PDF à télécharger. Cliquez ici pour apprendre comment les ouvrir!

Cliquez ici pour connaître la position de la FQN face à l’échangisme et l’utilisation trompeuse du terme naturiste.

© 2014 Fédération québécoise de naturisme

Elle partage la représentation canadienne

auprès de la FNI avec la Fédération

canadienne de naturisme (FCN).

Accueil FQN Activités Naturisme Ressources
Google+

Suivez-nous!

Visitez nous sur les réseaux sociaux!


La FQN est l’organisation naturiste officielle du Québec. Elle représente et défend les naturistes en plus d’informer et de sensibiliser la population sur la pratique du naturisme.


Elle soutient également le développement et l’organisation d’activités naturistes durant toute l’année.

Devenez Membre!



AVIS

Recevez FQN Nouvelles par courriel
Je veux devenir membre!

La Commission de la capitale nationale (CCN) et le corps policier de la MRC des Collines ont informé la FQN et la FCN qu’ils porteraient des accusations contre quiconque est trouvé nu au LAC MEECH ainsi qu’au VIEUX MOULIN et aux CHUTES de CARBIDE-WILLSON (dans le parc de la Gatineau). Les personnes ainsi arrêtées risquent d’être inculpées et, si elles sont jugées coupables, auront un casier judiciaire. La baignade et les bains de soleil nus le sont à vos propres risques. La MRC et la CCN prévoient accroître leurs opérations furtives et leurs arrestations aux deux endroits au cours de l’été 2012 en vertu de l’article 174 (1) a) du Code criminel du Canada selon lequel « la nudité est prohibée dans un endroit public ».


Cet avis demeurera en vigueur tant et aussi longtemps que la question sera à l’étude devant les tribunaux et que la CCN n’aura pas délivré de permis autorisant la nudité.


Les enfants et la nudité


Le naturisme met l’accent sur une atmosphère familiale saine et naturelle. Pourtant, il existe de nombreux exemples de familles qui pratiquent le naturisme « social » ou « à la maison », et qui ne révèlent jamais ce pan de leur vie à leurs proches, parce qu’ils craignent leurs réactions. Leur peur d’être critiquées est due au manque de données scientifiques bien étoffées qui les confirmerait dans leur croyance que le corps humain en soi n’a rien d’anormal ou de malsain, et que la nudité vécue en dehors d’un contexte sexuel ne présente aucun danger pour les enfants, bien au contraire.


Rappelons que pour les naturistes, la nudité des corps a un double objectif : remettre l’humain au sein de la nature et bénéficier du contact intime avec les éléments naturels ; favoriser la tolérance, le respect de soi et des autres, valeurs essentielles à une vie sociale harmonieuse. La nudité favorise le développement de l’enfant en lui permettant de connaître son corps et d’en accepter plus facilement les transformations. Les enfants prennent également très vite conscience qu’il y a des lieux où l’on vit nu et d’autres où il faut s’habiller.


Le mouvement naturiste est un mouvement familial. C’est presque 80% des personnes qui fréquentent les terrains naturistes. Il est fréquent de rencontrer des familles qui regroupent plusieurs générations de naturistes, enfants, parents, grands-parents, et la nudité collective trouve naturellement son prolongement dans la nudité familiale. La nudité pratiquée exclusivement dans un cadre domestique, parents-enfants nus chez soi dans la salle de bain ou à la sauvette au jardin, n’est pas du naturisme. Les spécialistes de l’enfance qui émettent des réserves sur le fait pour les parents de se montrer nus devant leurs enfants, reconnaissent que le naturisme modifie complètement ce rapport parents-enfants nus.


Clairement, à partir des recherches scientifiques réalisées jusqu’à maintenant, on devrait pouvoir tirer cette conclusion évidente et implacable : exposer les enfants à la nudité n’est pas seulement sans danger, il semble même que ce soit bénéfique. Les enfants élevés dans un tel environnement deviennent des adultes qui sont à l’aise avec leur corps et avec leur sexualité. Plusieurs scientifiques dont Yates, Story, Lewis et Janda, ainsi que les Goldman démontrent, avec preuves convaincantes à l’appui, que le fait d’exposer les enfants à la nudité dans un contexte social est bénéfique pour eux.


Pour les familles qui pratiquent le naturisme, ces conclusions sont évidentes et nul besoin de faire des recherches exhaustives pour y arriver. Il suffit de passer quelque temps dans un centre naturiste pour observer l’épanouissement des enfants, leur confort face à la nudité et la joie qu’ils ont de profiter pleinement de la vie et de la nature. Néanmoins, prenons le temps de décrire ce que les scientifiques ont conclu jusqu’à maintenant.


Une étude de Goldman et Goldman (1981) portait sur les enfants et leur perception de la nudité. Les Goldman ont interrogé 838 sujets âgés de cinq à quinze ans, vivant en Amérique du Nord, en Angleterre, en Australie et en Suède. Ils ont rencontré chaque enfant individuellement, et leur ont posé des questions ayant pour but de susciter des réactions permettant d’évaluer leurs perceptions vis-à-vis du port de vêtements, de la nudité (telle que perçue par la société dans son ensemble) et de la pudeur. Ils ont ensuite codé les réponses en fonction de l’échelle de Kohlberg sur les stades de développement du jugement moral, afin d’évaluer le degré de raisonnement cognitif de chaque enfant en fonction des réponses reçues. Ils ont conclu que c’était les enfants anglophones, surtout nord-américains, qui insistaient le plus sur la nécessité de porter des vêtements. Les anglophones étaient également les moins susceptibles d’atteindre le stade de développement le plus élevé du jugement moral, en ce qui concerne les raisons pour lesquelles il fallait ou non porter des vêtements ou se sentir gêné d’être nu. Les enfants suédois, quant à eux, ont eu une note beaucoup plus élevée. En effet, ils semblent être beaucoup plus ouverts à l’idée de ne pas porter de vêtements et ce, même s’ils vivent dans un climat beaucoup plus froid, qui justifierait d’autant plus la nécessité de se vêtir. Les Goldman soulignent que l’éducation sexuelle est obligatoire dans les écoles suédoises à compter de l’âge de huit ans, et que le sauna et la pratique du naturisme sont deux traditions nord-européennes bien établies dans ce pays.


Story (1979) a interrogé 264 enfants de trois à cinq ans répartis dans toutes les régions des États-Unis. Chacune des familles a été sélectionnée et classée en fonction de l’une ou l’autre de catégories suivantes : « naturistes sociaux », « naturistes à la maison seulement », ou « textiles » [lorsque l’on parle de naturisme, on utilise souvent le mot « textile » pour désigner les non-naturistes]. Ils ont trouvé une forte corrélation entre le naturisme pratiqué en famille et la perception que les sujets avaient de leur propre corps et ce, peu importe le sexe, l’origine ethnique ou la région dans laquelle ils vivaient. Les enfants naturistes, comparativement aux enfants textiles, ont tous démontré un degré plus élevé d’acceptation de leur corps, et une perception plus juste et plus positive d’eux-mêmes.


Une étude des psychologues Lewis et Janda de l’Université Old Damien confirme aussi que l’exposition accrue de la nudité au sein de la famille renforce l’acceptation de son corps et améliore l’estime de soi. Une étude de la California School of Professional Psychology conclut que les individus ayant été moins exposés à la nudité de leurs parents durant leur enfance ont présenté un niveau plus élevé d’anxiété envers leur corps et leur sexualité à l’âge adulte.


En fait, un commentaire fréquent des scientifiques mentionne que ce n’est pas la nudité en soi qui peut être problématique pour les enfants, mais plutôt le contexte dans lequel la nudité prend place et l’attitude des parents. En effet, les enfants répondent davantage à l’attitude des parents face à la nudité qu’à la nudité elle-même. Pour les enfants, la nudité devient un problème seulement si on la traite ainsi. Pour plusieurs psychologues, le message implicite lancé par l’absence de nudité à la maison est que le corps nu est fondamentalement inacceptable et honteux – une attitude qui se transforme en un inconfort face à la nudité.


Redonner sa juste place au corps, découvrir le plaisir de vivre en harmonie avec la nature, telle est la vérité du naturisme. Permettre aux enfants de mieux s’accepter comme ils sont, d’accroître leur respect pour les autres et de les conscientiser sur l’importance du soin pour l’environnement, voilà les valeurs véhiculées par le naturisme. Offrez donc cette culture en héritage à vos enfants.



Références


Aquilino, M.L., & Ely, J. (1985). Parents and the sexuality of preschool children. Pediatric Nursing. 11(4), 41-46.


Booth, Marie -Louise (1992). Parental Influence on Adult Sexual Anxiety. Diss. California School of Professional Psychology - Los Angeles.


Gardener, Richard A (1975). Exposing Children to Parental Nudity. Medical Aspects of Human Sexuality 9.6.


Goldman, R.J., & Goldman, J.D. (1981). Children's perceptions of clothes and nakedness: a cross-national study. Genetic Psychology Monographs. 104, 163-185.


Lewis, R.J., & Janda, L.H. (1988). The relationship between adult sexual adjustment and childhood experiences regarding exposure to nudity, sleeping in the parental bed, and parental attitudes toward sexuality. Archives of Sexual Behavior. 17(4), 349-362.


Okami, Paul (1995). Childhood Exposure to Parental Nudity, Parent-Child Co-sleeping and 'Primal Scenes': A Review of


Clinical Opinion and Empirical Evidence. Journal of Sex Research 32.1.


Smith, D.C., & Sparks, W. (1986). The Naked Child: Growing Up Without Shame. Los Angeles: Elysium Growth Press.


Story, M.D. (1979). Factors associated with more positive body self-concepts in preschool children. The Journal of Social Psychology. 108, 49-56.


Yates, A. (1978). Sex Without Shame: Encouraging the Child's Healthy Sexual Development. New York: William Morrow and Company.