Accueil

La FQN est affiliée à la Fédération naturiste

internationale (FNI) et est l'organisme officiel de promotion du naturisme au Québec.



Le site de la FQN contient plusieurs documents PDF à télécharger. Cliquez ici pour apprendre comment les ouvrir!

Cliquez ici pour connaître la position de la FQN face à l’échangisme et l’utilisation trompeuse du terme naturiste.

© 2014 Fédération québécoise de naturisme

Elle partage la représentation canadienne

auprès de la FNI avec la Fédération

canadienne de naturisme (FCN).

Accueil FQN Activités Naturisme Ressources
Google+

Suivez-nous!

Visitez nous sur les réseaux sociaux!


La FQN est l’organisation naturiste officielle du Québec. Elle représente et défend les naturistes en plus d’informer et de sensibiliser la population sur la pratique du naturisme.


Elle soutient également le développement et l’organisation d’activités naturistes durant toute l’année.

Devenez Membre!



AVIS

Recevez FQN Nouvelles par courriel
Je veux devenir membre!

La Commission de la capitale nationale (CCN) et le corps policier de la MRC des Collines ont informé la FQN et la FCN qu’ils porteraient des accusations contre quiconque est trouvé nu au LAC MEECH ainsi qu’au VIEUX MOULIN et aux CHUTES de CARBIDE-WILLSON (dans le parc de la Gatineau). Les personnes ainsi arrêtées risquent d’être inculpées et, si elles sont jugées coupables, auront un casier judiciaire. La baignade et les bains de soleil nus le sont à vos propres risques. La MRC et la CCN prévoient accroître leurs opérations furtives et leurs arrestations aux deux endroits au cours de l’été 2012 en vertu de l’article 174 (1) a) du Code criminel du Canada selon lequel « la nudité est prohibée dans un endroit public ».


Cet avis demeurera en vigueur tant et aussi longtemps que la question sera à l’étude devant les tribunaux et que la CCN n’aura pas délivré de permis autorisant la nudité.


Un nouveau coup d'oeil sur son corps

par Patti Anne Logan


Une nouvelle option


Avez-vous tendance à vous comparer aux vedettes de la télévision ? Rêvez-vous d’être en tête du palmarès ? Avez-vous peur que la mode ne vous découvre trop cet été ? Avez-vous un mouvement de recul quand vous montez sur la balance ? Si vous répondez oui à toutes ces questions, j’ai une option intéressante à vous proposer. Je vous invite à explorer l’univers merveilleux des loisirs naturistes où le port du vêtement est facultatif.


« Eh! Juste une minute, Patti » me direz-vous. « N’y pensez même pas, pas pour moi ! »


« Je vous en prie, accordez-moi quelques minutes. Après avoir expérimenté moi-même le confort, la sécurité et l’acceptation de soi et de son corps qui vont de pair avec les loisirs naturistes, je voudrais remettre en question certains des stéréotypes qui circulent sur le sujet. Notre société est une adepte de la minceur qui tue, de l’exercice qui épuise et de la mode qui tyrannise; elle peut nous précipiter dans la boulimie, l’anorexie et dans les mille autres désordres psychologiques qu’un environnement sain peut contribuer à prévenir. Il est grand temps de réagir et de partir à la découverte... de votre corps. »


Certains mythes


Le mythe du corps parfait


Nous pensons que les autres ont des corps parfaits, mais que le nôtre n’est pas tout à fait convenable. Nous sommes beaucoup trop conscients des effets de notre corps nu. On nous a appris à être mal à l’aise avec nous-mêmes. En particulier les femmes, qui subissent le lavage de cerveau des médias et regardent leur corps avec les yeux de la honte. Or les corps humains sont multiples; ils ont toutes les formes et toutes les tailles. Bien qu’imparfaits par rapport à quelque norme arbitraire, ils sont tous naturellement beaux. La nudité nous permet de comprendre que la beauté est à fleur de peau et qu’il faut pour la trouver déjouer les artifices du costume, des cosmétiques et des coiffures.


Le mythe de la décadence


Si vous vous rendez dans un centre naturiste, vous trouverez un échantillon relativement représentatif de la société américaine en train de se détendre. Les naturistes sont des gens comme vous et moi. Ce sont des entrepreneurs, des secrétaires, des infirmiers, des comptables, des professeurs, des fonctionnaires, des pasteurs, des mères, des pères, des adolescents, des enfants, des avocats, des docteurs, des chauffeurs de taxi ; ce sont aussi vos amis, vos voisins d’en face, des membres du YMCA, des Scouts, de la Croix Rouge, de la station de pompiers locale. Ils fréquentent vos écoles, vos églises et participent aux réunions de votre conseil municipal. La plupart d’entre eux se considèrent comme des Américains ordinaires.  


Les naturistes ont tendance à être plus ouverts et plus tolérants des opinions des autres. Nous ne sommes pas supérieurs... nous sommes juste un peu plus sûrs de nous-mêmes et de ce que nous sommes. Nos enfants ont, d’habitude, une sexualité épanouie. Élevés dans la nudité, ils ont une attitude ouverte et ne manifestent pas d’intérêt malsain pour l’autre sexe. Ils sont moins enclins à avoir des rapports sexuels au début de l’adolescence. Pour eux, la puberté est moins traumatisante. Ils savent d’expérience que les corps changent.


Le mythe de la liberté sexuelle


Nudité et sexualité sont liées dans l’esprit de beaucoup de gens qui ne pratiquent pas le naturisme. C’est notre culture qui nous envoie ce message. Les femmes aux seins plantureux et les jeunes femmes que les hommes poursuivent de leurs assiduités pensent souvent que le harcèlement va s’intensifier si elles se dévêtent.


Toute une surprise les attend ! L’atmosphère libre mais paisible d’un centre naturiste nous met à l’abri des sous-entendus d’ordre sexuel. Ceux qui recherchent des frissons bon marché se rendront compte rapidement, à leur grand déplaisir, que les activités naturistes sont pratiquement asexuées. Un centre naturiste ressemble à un centre récréatif paroissial, costume de bain mouillé en moins.


Le mythe de la gêne


Nombre de femmes sont gênées par l’apparence de leur corps. Elles ont peur qu’on se moque d’elles. Elles souhaitent que leur peau soit plus douce, leur taille plus mince, leurs épaules et leurs jambes plus athlétiques. Elles pensent à leurs cicatrices, à leur cellulite, à leurs rides, à leurs poils pubiens trop drus ou trop clairsemés. Elles sont trop conscientes de leurs seins. Elles se demandent si elles ont la silhouette ou la taille qui convient. Elles craignent de devenir un objet de concours. La compagnie de gens nus atténue ce genre d’inquiétude.


Les mythes ne sont rien d’autre que des mythes. Aujourd’hui, les centres de villégiature naturistes vous offrent paix, harmonie et tranquillité. Ces qualités ne se trouvent pas facilement dans nos vies quotidiennes. Sans se sentir obligées de sacrifier aux impératifs de la mode ou de tendre vers la silhouette idéale, les femmes naturistes peuvent exprimer leur individualité. Nous sommes libres d’être nous-mêmes, de nous détendre avec notre famille et nos amis. Ceux et celles qui désirent des activités récréatives ou sportives trouveront des installations qui conviennent à la pratique d’activités saines comme la natation, la promenade, le volley-ball et d’autres formes d’exercices. Les centres de villégiature naturistes sont des endroits sûrs. Tout comportement agressif ou offensant y est banni. Les plus grands centres offrent une gamme complète d’activités et d’événements sociaux. Vous trouverez presque à coup sûr quelqu’un qui partagera vos intérêts particuliers.


Par où commencer ?


Ainsi vous avez décidé de ne pas rejeter définitivement l’expérience des loisirs naturistes et vous vous demandez par quoi commencer. Comment surmonter cette gêne et en arriver à se détendre dans un environnement où tout le monde est nu ? Il suffit de décider de plonger. Peut-être commencerez-vous par vous promener les seins nus.


Portez des vêtements amples ou une veste quand vous tenterez l’expérience. Attardez-vous au confort ou au malaise de n’avoir aucune entrave au niveau de la poitrine. Essayez de savoir pour vous-même si vous aimeriez essayer en public.


Enlevez vos vêtements chez vous, quand vous êtes seule. Ensuite, vaquez à vos tâches quotidiennes comme vous le faites quand vous êtes habillée. Si vous le souhaitez, éloignez les miroirs... vous éviterez ainsi de perdre un temps précieux à critiquer votre corps. Après une heure ou deux, arrêtez-vous et prenez le temps de découvrir vos états d’âme.


Ne vous sentez-vous pas plus détendue ? Si vous connaissez un endroit isolé, allez vous baignez nue, sentez l’effet de l’eau sur votre corps nu. Vous ne voudrez plus jamais porter de costume de bain ! Ou asseyez-vous dans un bain tourbillon avec des amis. Voyez comme le temps passe vite et comme les soucis s’envolent.


Contactez votre fédération locale pour obtenir des suggestions (NDLR: au Québec, la FQN). Notez quelques adresses et numéros de téléphone de centres ou de clubs dans votre voisinage. Parlez au propriétaire ou au gérant de ces centres. Faites des arrangements pour rencontrer des membres dans un environnement qui n’est pas naturiste, par exemple au restaurant. Vous découvrirez qu’en plus des autres avantages des loisirs naturistes, le prix de la carte de membre et de l’hébergement est tout à fait abordable!


Trouvez le centre naturiste le plus près de chez vous. Emportez une grande serviette de bain, une chemise ample pour vous couvrir au besoin. Quand vous êtes prête, déshabillez-vous à votre rythme. Observez l’environnement, détendez-vous et posez des questions. Et n’oubliez pas votre écran solaire. Vous allez en avoir besoin !


Les naturistes acceptent toutes les formes corporelles et les gens de toute taille. Bientôt vous me direz « Eh! Patti, pourquoi ai-je perdu toutes ces années? »



Traduction libre de l'anglais par Jean Lejeune.