Accueil

La FQN est affiliée à la Fédération naturiste

internationale (FNI) et est l'organisme officiel de promotion du naturisme au Québec.



Le site de la FQN contient plusieurs documents PDF à télécharger. Cliquez ici pour apprendre comment les ouvrir!

Cliquez ici pour connaître la position de la FQN face à l’échangisme et l’utilisation trompeuse du terme naturiste.

© 2014 Fédération québécoise de naturisme

Elle partage la représentation canadienne

auprès de la FNI avec la Fédération

canadienne de naturisme (FCN).

Accueil FQN Activités Naturisme Ressources
Google+

Suivez-nous!

Visitez nous sur les réseaux sociaux!


La FQN est l’organisation naturiste officielle du Québec. Elle représente et défend les naturistes en plus d’informer et de sensibiliser la population sur la pratique du naturisme.


Elle soutient également le développement et l’organisation d’activités naturistes durant toute l’année.

Devenez Membre!



AVIS

Recevez FQN Nouvelles par courriel
Je veux devenir membre!

La Commission de la capitale nationale (CCN) et le corps policier de la MRC des Collines ont informé la FQN et la FCN qu’ils porteraient des accusations contre quiconque est trouvé nu au LAC MEECH ainsi qu’au VIEUX MOULIN et aux CHUTES de CARBIDE-WILLSON (dans le parc de la Gatineau). Les personnes ainsi arrêtées risquent d’être inculpées et, si elles sont jugées coupables, auront un casier judiciaire. La baignade et les bains de soleil nus le sont à vos propres risques. La MRC et la CCN prévoient accroître leurs opérations furtives et leurs arrestations aux deux endroits au cours de l’été 2012 en vertu de l’article 174 (1) a) du Code criminel du Canada selon lequel « la nudité est prohibée dans un endroit public ».


Cet avis demeurera en vigueur tant et aussi longtemps que la question sera à l’étude devant les tribunaux et que la CCN n’aura pas délivré de permis autorisant la nudité.


Le naturisme dans le monde


Un grand nombre de sociétés dans le monde ont une ouverture d’esprit beaucoup plus grande que les Nord-américains à l’égard de la nudité. Bon nombre de cultures européennes acceptent la nudité sur la plage et dans d’autres environnements récréatifs.


Il ne faut donc pas se surprendre du fait que le mouvement naturiste organisé origine de l’Europe où il est aujourd’hui fortement développé. Cela débuta en Allemagne au tournant du 20e siècle sous le nom de Frei Körper Kultur (culture du corps libre). C’est l’expression d’un style de vie, du désir de l’individu de retrouver un contact plus étroit avec la nature, de refuser certains tabous. L'idée s'est ensuite diffusée dans les autres pays germaniques, soit l'Autriche, la Suisse, les pays scandinaves, les Pays-Bas. Entre les deux grandes guerres, le naturisme a pris pied en France et en Angleterre. Ce sont les ressortissants germaniques qui, de façon sporadique avant 1940 et de façon plus intensive après 1950, ont implanté le naturisme en Amérique du Nord.


Pour plusieurs, la France est la terre d’accueil du naturisme européen. Le naturisme organisé en France doit principalement son origine à Kienné de Mongeot qui crée en 1920 le Sparta Club, le premier club naturiste français. Puis, en 1930, ce sont les docteurs Gaston et André Durville qui oeuvrent pour l'instauration du naturisme en France. Les premiers clubs naturistes ont été d'abord des établissements de soins mettant à profit les vertus curatives du soleil, de la mer et du vent.


En 1949, Albert Lecocq et son épouse créent le premier centre naturiste, le Centre Helio Marin de Montalivet (CHM) sur la côte atlantique en Gironde. Ils sont également à l'origine de la création de la Fédération française de naturisme (FFN) en 1950. Aujourd'hui, la FFN regroupe 160 associations et 83 centres de vacances répartis sur le territoire français. Fait remarquable, elle a été agréée le 28 octobre 1983 par le Ministère du Temps Libre de la jeunesse et des Sports, comme association nationale de jeunesse et d'éducation populaire. Aujourd’hui, plusieurs instances touristiques officielles dont la Maison de la France et plusieurs associations touristiques régionales font une importante promotion du naturisme pour intéresser une clientèle sans cesse grandissante.


En 1982, un sondage Harris constatait que 86% des Français étaient en faveur de la nudité sur les plages publiques. En 1993, un sondage réalisé par un grand institut français a donné les résultats suivants : sur 58 millions de Français, 5,5 millions affirment avoir déjà pratiqué le naturisme, et plus de 11 millions seraient prêts à tenter l’expérience si l’occasion se présentait. De plus, 89% des Français associent la nudité à un symbole positif : naturel (75%), liberté (67%) et/ou vacances (53%).


C'est en France que l'on retrouve les plus importants centres naturistes européens, dont Montalivet en Aquitaine avec un record de fréquentation de 12 000 personnes en saison et Euronat, pour la plus grande superficie avec ses 335 hectares en bordure de l’Atlantique où l’on peut retrouver quelque 8 000 personnes. Cela est sans compter le controversé Cap-d'Adge, au sud de Montpellier, où se rassemblent quelque 50 000 naturistes dans un village de béton, en bordure de mer.


Plusieurs se retrouvent aussi sur les 135 plages des Pays-Bas. La fédération néerlandaise (la deuxième plus importante au monde) a obtenu une loi en 1996 donnant le droit à la nudité dans la mesure où l’on ne dérange pas son voisin ou les passants.


Néanmoins, la culture naturiste est davantage développée dans les pays scandinaves (Danemark, Norvège et Suède) où être nu est chose courante et banale. En effet, on peut y être nu n’importe où, dans la mesure où l’on respecte les autres. Par exemple, au Danemark, il n’y que deux plages où la nudité n’est pas tolérée… et il est possible d’être nu sur les quelque 4700 km de côtes qui restent. En Finlande, les saunas sont très répandus (on en dénombre un par 3,5 habitants), et leurs utilisateurs les fréquentent toujours dénudés, entre membres de sexe opposé.


Bien sûr, l’Allemagne demeurera toujours le berceau du naturisme et l’attitude de la population face à la nudité est exemplaire. Outre les centres et plages naturistes, vous pouvez vous rendre dans plusieurs parcs de grandes villes allemandes et vous y faire bronzer nu sans déranger personne. À Munich, le célèbre Englischer Garten attire plusieurs citadins sur l’heure du midi où ces derniers se déshabillent, se baignent nus, prennent un petit bain de soleil en mangeant, se rhabillent et retournent travailler. Même chose dans certains parcs de Berlin et de Francfort. La nudité y est tellement naturelle qu’on retrouve un peu partout dans le pays plusieurs piscines publiques où la nudité est acceptée. En 1989, Zurich a édicté une ordonnance municipale statuant qu’il était permis de se baigner nu dans ses piscines publiques, après qu’un sondage d’opinion ait rapporté que seulement 18% des citoyens s’y opposaient. Deux sondages distincts, effectués au milieu des années 80, ont révélé que 68% des Allemands approuvaient ou toléraient la baignade sans maillot. Finalement, c’est quelque 12 millions d’Allemands qui chaque année recherchent des destinations naturistes pour leurs vacances.


En 1983, un sondage d’opinion effectué en Grèce rapportait que 65% des Grecs étaient en faveur de la constitution légale de quatre centres naturistes officiels. Un sondage mené en 1984 auprès d’un échantillon représentatif de la population de Lisbonne rapportait que 82% d’entre eux approuvaient l’existence de plages libres réservées au naturisme. Sur les plages de Roumanie, la nudité est devenue la norme. Avant qu’elle ne subisse sa fragmentation dévastatrice et qu’elle ne soit ravagée par la guerre civile, l’ex-Yougoslavie accueillait plus de cent mille touristes chaque été dans ses centres de villégiature naturistes. Selon le président de la Direction du naturisme et du camping de l'Office du tourisme de l'ex-Yougoslavie, 25% des recettes générées par le tourisme étranger en 1984 étaient liées à des vacances naturistes.


Selon une enquête du journal L’Européen, on retrouve quelque mille plages naturistes, du nord au sud de l’Europe : « L'Europe du naturisme fait des émules, attirés par un style de vie et un discours de liberté et de respect, ou par la simple curiosité et l'envie d'oublier le maillot au vestiaire. Plus de 300 000 sont affiliés à une fédération naturiste, et plus de 20 millions ont déjà fait trempette dans le plus simple appareil dans un lieu réservé. Il faut dire que les possibilités ne manquent guère: on dénombre aujourd'hui plus de 1 000 plages le long des rivières et sur les côtes de la mer du Nord, de l'Atlantique et de la Méditerranée. En 1998, 650 clubs dans 20 pays. En ce domaine, d'ailleurs, l'Europe dépasse très largement les États-Unis, qui comptent à peine une centaine de clubs et autant de plages. »


Du côté de nos voisins américains, un sondage gallup publié en 1983 révélait que 72% des Américains croyaient que les plages libres désignées ne devaient pas être illégales, et 39% d’entre eux se disaient favorables à ce que le gouvernement aménage de tels espaces. Le tiers des répondants ont déclaré qu’ils tenteraient peut-être de fréquenter une plage libre, et 14% ont affirmé avoir déjà déjà participé à des activités naturistes au sein d’un groupe mixte. D’autres études avancent que ces chiffres sont à la hausse. L’American Association for Nude Recreation a émis plus de 46 000 cartes de membre en 1995. Selon une étude commandée par la Trade Association for Nude Recreation, le nombre d’adeptes du naturisme augmente actuellement d’environ 20% par année aux États-Unis. Selon la directrice du Fort Lauderdale Convention and Visitors' Bureau, «les demandes pour les plages naturistes se classent parmi les cinq premières priorités des congressistes internationaux», et le guide de voyage Fodors a noté que «les vacances naturistes» représentaient «le secteur du tourisme qui connaissait la plus forte croissance».


Plus au sud, si vous êtes allés dans les Caraïbes ou au Mexique, vous avez probablement croisé une plage naturiste… Il n’est pas rare d’y voir des Nord-américains en vacances y découvrir les bienfaits du naturisme. En effet, dans plusieurs endroits, la nudité sur les plages est chose courante, bien que pas toujours officiellement reconnue. Néanmoins, il vous est aussi possible d’y trouver des centres naturistes ou même d’y effectuer des croisières naturistes.


Au quatre coins du globe, le naturisme se développe et des dizaines de millions d’adeptes s’y adonnent. La Fédération naturiste internationale (FNI) regroupe les fédérations d’une quarantaine de pays, de tous les continents (à l’exception de l’Antarctique!). À titre indicatif, le guide mondial de la FNI répertorie environ 850 terrains naturistes et sites de vacances naturistes dans le monde et plus de 1500 plages.


Maintenant, c’est à votre tour d’expérimenter!